Jef Van Staeyen

Étiquette : langue (Page 1 of 2)

ouinnez le French Language Award

Voici la short list lilloise pour le famous French Language Award, avec des compétiteurs nationaux et publics (la French Bank de La Poste — ‘so fresh, so French’ est une de ses base-lines, particulièrement performing), associatifs (l’école de danse de Lille) et privés (des real estate asset managers).
On remarquera en passant que la French bordélique est rousse (mais, rassurez-vous, d’autres personnages féminins et masculins qui ornent les affiches-sucettes et les films teasing semblent avoir des cheveux chatain). J’ignore par ailleurs si la French Bank est 100% mobile ou 100% mobile [mau-bail-le]. C’est un service de la Banque Postale, dont le nom ne sonne pas assez français.

 

 

Long live the French language!

apologie

Jeudi 29 mars, une “militante de la cause animale” (ainsi que la présente la presse) a été condamnée à sept mois de prison avec sursis pour “apologie de terrorisme” pour avoir écrit sur Facebook, le 26 mars, je cite “Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j’ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice” (fin de citation). Son message faisait suite à l’attentat du 23 mars à Trèbes, qui a fait quatre morts, parmi lesquels le boucher du supermarché visé. Ainsi que le rapporte >Le Soir (de Bruxelles) le jour du verdict.

Continue reading

plaisirs de la langue — Tortilla Flat ❧

The feeling in the house was the feeling of a rock when the fuse is burning in toward the dynamite.

“We have been his friends for years. When he was in need, we fed him. When he was cold, we clothed him.”
“When was that?” Pablo asked.
“Well, we would have, if he needed anything and we had it. That is the kind of friends we were to him. And now he crushes our friendship into the ground for a box of big candy to give to an old fat woman.”
“Candy is not good for people,” said Pablo.

“If thou wert a little more charitable with thy wine, these things would not happen.”

J’ai eu grand plaisir à lire Tortilla Flat de John Steinbeck: le plaisir de la langue, des sons, des mots et des phrases.

J’ai lu le livre trois fois. Une première pour le plaisir pur. La seconde un crayon à la main, en quête de citations et d’extraits, et avec un dictionnaire pour les mots que lors de ma première lecture j’avais préféré ignorer (cutting squid, quixotic, aeredales, drawn lashes, he broke mules…). Et une troisième pour vérifier. Avec autant de plaisir.

Molière

Début 2017, plusieurs régions et collectivités locales françaises ont décidé d’introduire dans leurs appels d’offres pour les travaux publics une clause dite “clause Molière”, obligeant les travailleurs sur les chantiers de savoir comprendre et parler le français (ou d’être accompagnés d’un interprète).

La clause Molière vue par Pétillon dans Le Canard Enchaîné.

Moliere-par-Canard

et voici comment Molière peut être accueilli au sommet de l’entreprise.

Moliere-par-JVS

« Older posts

© 2021 moskenes.be

Theme by Anders NorenUp ↑